• Hugues Dorgueil

Une souris dans la cave

Mis à jour : avr. 30

Il y a de cela quelques décennies, dans la famille de la toute jeune Adeline, il n'était pas question de manger du pain frais ! C' était mauvais pour l'estomac ! Chaque jour, un pain était donc acheté et posé simplement sur une planche dans la cave, en attendant d'être consommé le lendemain.

Un jeudi, à une heure matinale, Adeline fit comprendre à ses parents qu'elle était en âge de faire les courses. Pour débuter dans cette nouvelle tâche, elle fut envoyée à la boulangerie, située tout juste à une extrémité de la rue. Une aubaine pour la jeune enfant, ravie de se lancer dans ce qu'elle considérait être une grande aventure !



Sur le chemin du retour, elle tenait fermement le gros pain.Ses petits doigts faisaient craquer la croûte dorée et tiède tandis que l'odeur du pain chaud lui flattait les narines. N' y tenant plus, tandis qu'elle ralentissait le pas, elle enfonça un doigt dans la miche craquante, en ôta un morceau et le porta à la bouche. Elle n'a jamais oublié ce moment de pur bonheur : c' était tout simplement exquis !


Rien de comparable avec les tartines qu'elle avait l'habitude de manger et qui avaient ramolli sur la planche de la cave. A l'idée qu'elle ne goûterait pas de sitôt du pain frais, elle se mit à creuser la mie et se régala, durant quelques pas encore.


Arrivée devant la porte de la maison, elle prit conscience de sa faute, car le cratère qu'elle avait créé pour satisfaire sa gourmandise, lui parut soudain énorme. La honte la fit trembler et rougir. Elle savait qu'une explication ne servirait à rien et aurait comme conséquence une sévère punition. Alors, elle se pressa d'aller déposer le pain dans la cave.


Une souris dans la cave.

Le lendemain, la famille attablée pour le repas du midi, attendait la grand-mère descendue à la cave. Bientôt, celle-ci apparut brandissant le pain en jetant les bras au ciel et s'écriant : " ça y est une souris s'est installée dans la cave ! Regardez ! La vilaine bête s'est bien servie ! Je retourne immédiatement poser un piège."

A table, personne ne vit rougir les joues de la petite fille qui malgré son sentiment de culpabilité, se sentait bien soulagée. Après tout, elle s'était seulement régalée et était rassurée , car elle seule savait qu'il n'y aurait pas de souris dans le piège! Mais jamais plus, elle ne céda à la tentation du pain frais. La famille constata que la petite souris ne revint jamais. Sans doute son estomac avait-il très mal digéré le pain frais !

4 vues