• Hugues Dorgueil

Municipales 2020 Soyons électeurs-acteurs !

Mis à jour : avr. 30

Dans quelques jours, les bureaux de votes ouvrent leurs portes. Après des semaines de campagne électorale, les candidats vont s’en remettre aux électeurs, à nous !


Quelle est la situation à l’approche du premier tour des Municipales ?

Ce premier tour pourrait être déconcertant pour un grand nombre d’électeurs. En effet, le choix est simple pour 31 communes des 57 du Dunkerquois et de Flandre maritime, d’Armbouts-Cappel à Zuydcoote, puisque chacune d’elles n’ont qu’une liste.


Cette situation atypique des Municipales 2020 ne doit pas refroidir l’électeur. Dans un premier temps, nous pourrions penser qu’il est inutile de se déplacer, au moins, pour les 31 communes, en raison de la situation (Ndlr : réflexion entendue dans des communes). Ce serait minimiser notre rôle d’électeur, de citoyen-acteur. L'électeur-acteur est celui qui assume sa responsabilité et se déplace pour s'exprimer.


Voter est un droit et devoir. Le législateur nous offre plusieurs types d’expressions en matière électorale. Dans les communes où des électeurs estiment ne pas avoir le choix, ils peuvent tout de même s’exprimer par le vote blanc ou nul plutôt que ne pas voter.


Le vote Blanc consiste pour un électeur à déposer dans l’urne soit un bulletin blanc dépourvu de tout nom de candidat, soit une enveloppe vide. Voter blanc indique une volonté de participer au débat démocratique et d’exprimer que ce qui est proposé ne convient pas. Le vote blanc est plus impactant que le vote nul et les candidats devront en tenir compte. Même s’il n’est pas comptabilisé dans les suffrages exprimés. Néanmoins, un nombre important de votes blancs peut avoir une signification politique.


Depuis la loi du 21 février 2014, les votes blancs sont comptabilisés de manière séparée des bulletins nuls. Le nombre de votes blancs est mentionné dans les résultats du scrutin. Néanmoins, les votes blancs ne sont pas comptabilisés dans les suffrages exprimés.


Autre choix, mais non pertinent, l’abstention. Rappelons-nous que l’abstention est interprétée comme un désengagement, un désintérêt de l’électeur mais les élus ont tendance à les ignorer après quelques regrets éphémères !


Autres chiffres intéressants : 19 communes sur les 57 comptent deux listes en présence ; 3 communes avec chacune trois listes ; 3 avec quatre liste et Dunkerque avec cinq listes.