• Hugues Dorgueil

Les 100 ans de Maximilien Vandenbroucque ... en août 1893 à Bourbourg

Parcourant des pages de l'histoire locale, mon attention est retenue par quelques lignes retraçant le centenaire d'un personnage dont le nom de famille est bien connu à Bourbourg.


Mais ne confondons pas ! Ici il s'agit de Maximilien Vandenbroucque né le 7 août 1793. L'événement (relaté dans la presse parisienne fin août 1893) était fêté grandement dans sa commune natale : une journée de réjouissance.


Et le décor était aussi planté avec des réalisation fleuries comme cela se faisait à l'époque avec de grands portiques pavoisés aux usines des frères Vandenbroucque.

Les rues de la commune était également pavoisée et une grande allée de poteaux fleuris, reliés entre eux par des guirlandes de lierre et de drapeaux, s'étend de la maison du centenaire jusque vers l'église. Le cortège familial est aussi imposant avec soixante-treize petits-enfants et arrière petits-enfants se dirigeant vers l'église paroissiale.


Dans l'édifice religieux empli d'une foule imposante, Maximilien Vandenbroucque est dans son fauteuil roulant, entouré de toute sa famille dont son fils Benjamin, de ses filles et belles-filles.

Egalement présentes dans l'église, plusieurs délégations de sociétés locales dont la Guillaume-Tell qui présenta ses hommages à son ancien président de 1830.


Dans la soirée, au cours du grand repas d'anniversaire, plusieurs discours furent prononcés en hommage au vénérable vieillard qui apprécia, entre autres, en milieu de soirée la prestation de la musique communale et les salutations de la délégation des sapeurs-pompiers. La journée s'achevait par un grand feu d'artifice apprécié de la population.

4 vues