• Hugues Dorgueil

PATRIMOINE : le four à pain de Volckerinckhove

La chaumière de l'association Yser Houck continue son extension. À la fin du mois de juin 2012, elle sera dotée d'un four à pain.



Du grain au pain, tout est en place pour un parcours pédagogique.

L'idée germe depuis quelques années dans l'association. Les responsables, dont le président Félix Boutu en tête, n'avaient pas perdu de vue ce projet depuis le remontage de la chaumière en 2003. Un jour, ils y ajouteront le four à pain. Son emplacement était prévu sur le pignon de la maisonnette. Le moment tant attendu est arrivé. En mai, tout était enclenché. Une équipe de quatre bénévoles s'était attelée à la tâche. Ils ont retroussé leurs manches pour monter le four. Le projet s'inscrit dans la démarche patrimoniale de l'association.


“Nous nous sommes inspirés des fours traditionnels existants”, explique Félix Boutu

« Le plus compliqué, c'est la voûte »

Le four est construit en briques courantes posées avec un minimum de mortier à la chaux. Comme cela se faisait autrefois. « La difficulté réside dans la construction de la voûte qui est très plate, afin d'avoir le plus petit volume possible et ainsi le maximum de chaleur », détaille Félix Boutu. Pour faciliter la confection de cette voûte, les bénévoles ont réalisé un moule avec du sable mouillé qui sert de support. Ils montent les briques par-dessus, en arc de cercle. Ce moule sera ensuite retiré par la gueule du four. Pour la finition, une couche d'argile recouvrira cette partie de l'ouvrage. Enfin, un petit toit abritera l'ensemble. « Tout devrait être terminé fin juin », précise Michel Thoorens. Il faudra procéder progressivement pour que le four soit opérationnel. « On ne pourra pas cuire du pain de suite », ajoute Félix Boutu. Plusieurs cuissons à températures différentes seront nécessaires pour ne pas faire éclater le four.

Maintenir les traditions

Désormais, Yser houck pourra proposer une animation complète portant sur le thème du grain au pain. Des essais seront faits cet été. Quelques semaines encore pour la conception du livret. « Il est en phase finale », note Félix Boutu. Les projets tournent bien à l'ombre de la chaumière et du moulin à cheval.